Envie de participer ?

Honfleur/Caudebec à l'aviron

Publié il y a 4 semaines par

Honfleur/Caudebec à l'aviron

les vikings de l'ACVS

Bonjour,

Depuis quelques années, j'entends:" ce serait bien de refaire Honfleur/Caudebec". Mais c'est une belle sortie mais qui présente pas mal de dangers. Je n'étais pas très enthousiaste pour le refaire. Mais bon Marie-Sylvie a trouvé une super marée pour refaire cette expédition.En plus elle part bientôt vivre à la montagne. Un coef de 114, renverse à Honfleur à 9h00, ça ne se refuse pas surtout que le confinement nous avait privé de notre sortie sur la Mayenne au printemps. Nos grandes sorties sont importantes pour souder les rameurs, avoir du vécu ensemble et de souvenirs en commun pour forger l'âme du club.

Nous voilà donc samedi 19/09, au fond du port de Honlfleur à 7h30, attaqués par les moustiques. Nous déchargeons la remorque, préparons les bateaux . Puis nous prenons un petit dej. Briefing du président, point sur les dangers du parcours et constitution des équipages. Le calme règne sur le port. Tout le monde est heureux de  ramer dans le vieux port, nous ramons dans une carte postale avec une lumière digne des impressionnistes.

Il est temps de se présenter devant l'écluse. Les Caudebecquais en ont déjà passé beaucoup des écluses mais celle de Honfleur est impressionnante ,énorme marnage! Martine est toute petite là haut sur le quai. A 9H45, les lourdes portes souvrent sur l'estuaire de la Seine. Le temps et l'eau sont d'abord  calmes et le courant nous pousse tranquillement vers le pont de Normandie. Puis vers l'estuaire de la Risle la Seine gronde, elle bouillonne autour de nos frêles embarquations. D'énormes forces sont en action, le courant très fort de la marée d'équinoxe déblacent des millions de mètre cubes d'eau et de sédiments. L'extraordinaire courant heurte les massives bouées du chenal.C'est très impressionnant, il faut rester concentré pour ne pas se mettre en danger au milieu des éléménts déchaînés. Nous voguons à vive allure sous le pont de Tancarville, nos bateaux font des pointes à 20 km/h! La zone est très dangereuse. Sous l'eau boueuse se chache des pièges, des bancs de roches et de vases provoquent des bouillons et des puissants courants. Des pieux en fer pourraient évantrer les yolettes. La grande lessiveuse nous pousse vers Quillebeuf-sur-Seine la cité historique des pilotes de Seine. Après le bac le courant est encore puissant mais la Seine se calme enfin. Nous retrouvons le plan d'eau de nos habituelles sorties. François et Martine nous attendent sur la cale de Vieux-Port pour une petite pause. Tout c'est bien déroulé, c'est une exprérience forte de ramer dans un petit bateau au milieu de l'estuaire. Nous sommes dans les temps mais nous ne traînons pas pour profiter de la puissance de la marée montante. Les rameurs ont encore 14 km d'effort pour atteindre Caudebec-en-Caux. A 13h45 les équipages accostent sur la cale du club. Tout monde est heureux d'avoir vécu cette belle exprérience que seul l'aviron et le club de Caudebec permettent de vivre. Honfleur/ Caudebec, pour reprendre une expression de François "c'est galette"! 

toute l'association

Commentaires

Francois NARBAIS, le mardi 06 octobre à 11:40

Une bonne marée, des équipages motivés et de la bonne humeur, Honfleur-Caudebec à l’aviton nous laissera que  des bons souvenirs. C’est vrai que nos bateaux semblent bien fragiles dans les remous de l’estuaire mais les barreurs sont vigilants et c’est bon de se surpasser !!